Bienvenue sur SoEpidemio

Le blog de l’Equipe de recherche en épidémiologie sociale (ERES) de l’Institut Pierre Louis d’Epidémiologie et de Santé Publique (IPLESP) à Paris*.

Pourquoi les femmes vivent-elles en moyenne plus longtemps que les hommes ? Pourquoi le travail de nuit peut-il impacter notre santé ? Est-ce que le fait de vivre dans un quartier économiquement défavorisé peut influencer le développement de maladies ? Pourquoi les jeunes adultes ont-ils plus de comportements à risque que leurs aînés ?  Quel est l’état de santé des personnes sans domicile ?

L’épidémiologie sociale cherche à comprendre pourquoi et comment l’état de santé est inégalement distribué selon des facteurs sociaux tels que le niveau socioéconomique, la classe sociale, l’origine migratoire, les conditions de logements ou de l’environnement de vie des individus. Pour cela, sont appliquées les mêmes méthodes de recherche que dans d’autres domaines en épidémiologie. S’intéresser à ces facteurs permet de mieux comprendre notre santé et de mettre en place des interventions cherchant à réduire les différences entre les hommes et les femmes, les cadres et les ouvriers, les français et les étrangers.

Toutes les semaines,  chercheur(e)s, étudiant(e)s, ingénieur(e)s et invité(e)s exposeront leurs résultats, des avancées et des controverses de la recherche sur les inégalités sociales de santé. SoEpidemio s’adresse au grand public et aux professionnels de la santé ou de l’action sociale, étudiants, décideurs politiques, militants associatifs…

Vous avez des questions? Vous souhaitez vous aussi contribuer à SoEpidemio ? Contactez notre comité éditorial via le formulaire de contact.

Les contenus publiés sont relus et sélectionnés mais n’expriment que le point de vue de leurs auteurs. Ils ne sauraient refléter l’opinion de l’ERES, ni de l’Institut Pierre Louis ou de leurs tutelles, ni les engager d’aucune manière que ce soit.

*(Inserm – Sorbonne Universités Université Pierre et Marie Curie).