Repérage d’un mal-être chez les femmes enceintes

Femme enceinte, sport, bien-être

La grossesse est un évènement physiologique dans la vie d’une femme qui est le plus souvent accueilli avec joie. Cependant, c’est aussi une période de transition où les changements physiques, émotionnels et environnementaux sont considérables. Ces modifications peuvent altérer le bien-être des femmes enceintes.

En France, les études montrent qu’environ 10% des femmes enceintes souffrent d’un mal-être psychologique durant leur grossesse [1]. Ce mal-être est un état émotionnel négatif qui peut s’aggraver et entraîner des troubles dépressifs ou anxieux sévères.
Cette proportion peut doubler parmi les femmes présentant des facteurs de vulnérabilité sociale telle que les mères célibataires et les femmes non françaises. Ainsi 20,4% des femmes vivant seules déclarent un mal-être psychologique comparé à 8,0% des femmes vivant en couple et 21,5% des femmes de nationalité africaine (hors Afrique du Nord) déclarent un mal-être psychologique versus 8,2% des femmes de nationalité française [2]. Des gradients d’inégalités sociales sont constatés selon les revenus des ménages ou le niveau d’étude des femmes: plus les femmes ont des revenus aisés ou un niveau d’études élevé, meilleur est leur état émotionnel. En France, parmi les femmes enceintes présentant un mal-être psychologique, 81,3% ne consultent pas un professionnel de santé au cours de leur grossesse pour ces difficultés. Les femmes enceintes qui consultent un professionnel de santé sont le plus souvent des femmes qui ont un emploi, des revenus aisés ou une couverture maladie favorable [2].
Le plan périnatalité 2005-2007 « Humanité, proximité, sécurité, qualité » a contribué à l’amélioration de la qualité des soins en périnatalité et à une meilleure prise en compte de l’état émotionnel des femmes enceintes. L’entretien prénatal précoce a été mis en place [3,4] et permet désormais au couple de s’exprimer sur des dimensions médicale, psychologique, sociale. Il permet également d’aborder le projet de naissance et de parentalité. Il n’est cependant réalisé que par 21% à 33% des femmes enceintes selon les études [2,5].
Plusieurs travaux sont en cours pour améliorer la prise en compte de l’état émotionnel des femmes enceintes : Quels sont les facteurs associés au bien-être des femmes enceintes ? Quelles sont les attentes des femmes enceintes présentant un mal-être psychologique ? L’unique question « Comment vous sentez vous sur le plan psychologique » permet-elle de repérer efficacement des femmes enceintes à risque de présenter une dépression ? Quel est l’impact de l’entretien prénatal précoce sur le repérage et l’accompagnement d’un mal-être psychologique chez les femmes enceintes?
Ces questions sont celles du projet Bien-être mené en partenariat avec les professionnels de santé des 20ème et 13ème arrondissements parisiens, le Réseau de Santé Périnatal Parisien, les centres de protection maternelle et infantile de la ville de Paris, les ateliers santé ville des 20ème et 13ème arrondissements parisiens et l’équipe de recherche en épidémiologie sociale (ERES). Les premiers résultats seront connus en fin d’année 2016.
Références :
1. Blondel B, Kermarrec. M. Enquête nationale périnatale 2010.Les naissances en 2010 et leur évolution depuis 2003. Rapport. Paris, France; 2011.
2. Ibanez G, Blondel B, Prunet C, Kaminski M, Saurel-Cubizolles MJ. Prevalence and characteristics of women reporting poor mental health during pregnancy: Findings from the 2010 French National Perinatal Survey. Rev Epidemiol Sante Publique. 2015;63(2):85-95.
3. Bréart G, Puech F. Plan périnatalité «2005-2007» – Humanité, proximité, sécurité, qualité. Rapport. Paris, France; 2004.
4. Molénat F. Périnatalité et prévention en santé mentale. Collaboration médico-psychologique en périnatalité. Rapport Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des soins. Paris, France ; 2004.
5. Barandon S, Balès M, Melchior M, et al. Entretien prénatal précoce et séances de préparation à la naissance et à la parentalité : caractéristiques psychosociales et obstétricales associées chez les femmes de la cohorte ELFE. J Gyneco Obstet Biol Reprod 2015 Aug 27.

Auteur : Gladys Ibanez

Docteur en médecine, docteur en sciences, Gladys Ibanez est médecin généraliste au centre de santé de Villejuif et maître de Conférence à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris). Ses travaux concernent les inégalités sociales de santé en périnatalité et dans le domaine des soins primaires.