Comment établir des priorités en matière de réduction des inégalités socio-territoriales de santé ?

Article co-écrit avec Wahida Kihal-Talantikite.

Alors que les inégalités sociales de santé se définissent comme « toute relation entre la santé et l’appartenance à une catégorie sociales » (1), les inégalités socio-territoriales, quant à elles, introduisent l’existence de disparités socioéconomiques entre les territoires reflétant également les disparités dans l’offre et l’accessibilité aux services sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

inegalites-territoriales-300x199
http://www.courrierdesmaires.fr/31641/inegalites-territoriales-environnementales-et-sociales-de-sante-regards-croises/

Continuer à lire … « Comment établir des priorités en matière de réduction des inégalités socio-territoriales de santé ? »

La mobilité de la population peut-elle aggraver l’existence d’inégalités sociales et environnementales de santé ?

Aujourd’hui, compte tenu de la croissance démographique et des nouvelles dynamiques urbaines, la mobilité des populations s’accélèrent et les territoires se redessinent. Ainsi, la mobilité de la population apparaît comme une nouvelle dimension à prendre en compte dans les études d’épidémiologie environnementale. De plus, depuis plusieurs années, la littérature scientifique documente le rôle particulier des facteurs socioéconomiques dans les études visant à quantifier l’impact sanitaire des expositions. Aussi, dans ce contexte, la question qui émerge vise à comprendre dans quelle mesure la mobilité de la population pourrait aggraver les inégalités sociales et environnementales de santé.

Continuer à lire … « La mobilité de la population peut-elle aggraver l’existence d’inégalités sociales et environnementales de santé ? »

Les expositions environnementales contribuent-elles aux inégalités sociales de santé ?

Malgré une amélioration générale de l’état de santé des populations, les individus ne demeurent pas égaux devant la mort et la maladie. Des inégalités de santé existent entre différentes catégories sociales et tendent à s’accroître. Depuis quelques années, les expositions environnementales sont rapportées comme facteurs susceptibles d’expliquer une partie des inégalités sociales de santé suivant deux mécanismes :

  • un différentiel d’exposition : les populations socialement défavorisées seraient plus exposées à certains polluants et/ou à un nombre de polluants plus importants car les sources de pollution ne seraient pas équitablement réparties sur le territoire, et/ou,

  • un différentiel de vulnérabilité : les populations défavorisées seraient plus fragiles et plus vulnérables aux nuisances environnementales à cause de leur condition de vie. Ainsi, à niveau d’exposition identique, les populations plus défavorisées (ou résidant dans des quartiers plus défavorisés) auraient des effets sanitaires plus fréquents, voire plus graves.

C’est précisément dans ce contexte, que la question de la contribution des expositions environnementales aux inégalités sociales de santé s’est posée et constitue depuis plusieurs années un enjeu majeur de santé publique.

Continuer à lire … « Les expositions environnementales contribuent-elles aux inégalités sociales de santé ? »