Le modèle de la réduction des risques : une avancée idéologique toujours en marche.

Les pratiques liées à l’injection par seringue (héroïne, cocaïne etc.) sont très propices à la transmission du virus de l’hépatite C (VHC) et du VIH. La répression absolue des drogues ne faisant pas ses preuves (dans le cadre de la loi du 31 décembre 1970 par exemple), le ministère de la santé a adopté, en débutant par le décret Barzach en 1987, une stratégie innovante appelée la « réduction des risques » (RDR).

Continuer à lire … « Le modèle de la réduction des risques : une avancée idéologique toujours en marche. »

Salle de consommation à moindre risque : interview de Marie Jauffret-Roustide, chercheure au CERMES3

 

Pour plus d’information concernant l’ouverture de cette salle, veuillez consulter l’article suivant : Salle de consommation à moindre risque : retour sur l’ouverture de la première salle en France